Planetware
Planetware

La Fréquence du Soleil

Ton:           126,22 Hz = B (a1 = 449,9 Hz / 440 Hz + 38,1 cent)
écoute              écoute MP3
Tempo:      118,3 bpm
Couleur   jaune-vert
Chakra:     Manipura - 3ème chakra (plexus épigastrique ou plexus solaire)
Effects:      améliore la sensation de centrage, de la magie et de la transcendance

Soleil

Le Soleil est le centre énergétique de notre système solaire. Il est le centre de gravité autour duquel la Terre et les autres planètes circulent. Par conséquent, la fréquence du soleil est associée au centre physique. Dans le Zen, ce point s’appelle le Hara. Il est le centre de gravité de l’être humain, de la même manière que le soleil est le centre de gravité du système solaire.

La fréquence du Soleil est l’expression d’une limite, car elle est la seule note pour laquelle une période astronomique ne puisse être élevée à une octave supérieure. Tout comme le zéro absolu entraîne la limite de l’expansion et de la contraction, cette limite s’appelle longueur gravitationnelle.

Une planète imaginaire qui orbiterait autour du centre du soleil à une distance égale à la longueur gravitationnelle, à une vitesse proche de celle de la lumière, effectuerait cela environ 32000 fois par seconde. La 8ème octave inférieure a alors une fréquence de 126,22Hz. La couleur correspondante est vert à jaune-vert, d’une longueur d’onde de 540 nanomètres.

La fréquence du soleil est la note du XXème siècle. Elle ne représente pas la physique classique comme toutes les autres notre déjà présentées dans ce fascicule, mais la théorie quantique moderne et la théorie de la relativité. La note du Soleil est la frontière entre le Yin et le Yang, entre ce côté et l’autre côté. Elle provient d’une dimension plus élevée et, privée de toute observation rationnelle, elle représente la magie et la transcendantal.

La note C (do) devrait être utilisée après avoir travaillé avec les autres notes ; elle est surtout destinée aux « explorateurs » en parapsychologie. Les expériences possibles avec cette note revêtent en conséquence un caractère multidimensionnel, et l’on est catapulté dans des champs d’existence absolument nouveaux.

« La méditation mise en œuvre par cette note mènera à un état au-delà du bien et du mal, de la honte et de la culpabilité, au-delà de l’espace et du temps, de la connaissance et de la sagesse, de l’action et du repos, de l’être et du non-être. Elle mène à un état où être n’a pas de nom, à un état où le Tout-Un et l’Universel ne sont plus des entités séparées, mais sont réunis dans leur origine commune et unique, cette origine qui est aussi Vous. »